Auteur/autrice : Sofia Azzouzi

La mise en sécurité d’une chaudière à gaz est le signe qu’une panne a été localisée. Le blocage de la chaudière protège l’appareil.

La mise en sécurité d’une chaudière à gaz : d’où provient la panne ?

La mise en sécurité d’une chaudière à gaz est le signe qu’une panne a été localisée. Le blocage de la chaudière protège l’appareil. De ce fait, la chaudière clignote rouge, vos radiateurs ne fonctionnent plus et il n’y a plus d’eau chaude. Nous verrons ci-dessous les causes de mise en sécurité de la chaudière et ce qu’il convient de faire pour résoudre votre problème.

Causes de mise en sécurité d’une chaudière au gaz

Si vous rentrez chez vous et constatez qu’il fait anormalement froid, que vos radiateurs ne chauffent plus et que vous n’avez plus d’eau chaude,  il y a une explication. En effet, en vous dirigeant vers votre chaudière, vous constaterez qu’un voyant rouge clignote, indiquant la mise en mode « sécurité ». Cela indique le blocage de l’appareil suite à la détection d’une anomalie pouvant l’endommager ou engendrer un accident domestique. De nombreuses causes expliquent cette situation.

Encrassage des brûleurs

Cette cause est la plus fréquente puisqu’avec le temps, de la boue et de la poussière s’accumulent sur les brûleurs et sur le gicleur. Lorsque le gicleur est touché, il n’alimente plus les brûleurs et l’eau n’est plus chauffée par la chaudière.

Hausse de la température

Lorsque la température de l’eau est trop élevée, le limiteur de température se met en route et stop directement l’activité des brûleurs. Dans ce cas, la chaudière se remet généralement en route seule quand la température de l’eau diminue.

Forte ou faible pression de l’eau

Une pression trop faible ou trop forte entraîne automatiquement l’arrêt de l’appareil. D’ailleurs, ce problème de pression a plusieurs explications :

  • Vase d’expansion endommagé.
  • Air présent dans les radiateurs.
  • Soupape de sécurité détériorée.
  • Fuite au niveau de la chaudière.

Mauvais fonctionnement de la ventilation

En cas de dysfonctionnement de la ventilation de votre chaudière, les fumées s’évacuent mal et le mélange de l’air avec le gaz crée du monoxyde de carbone. Par conséquent, la chaudière se met automatiquement en sécurité pour vous protéger. En effet, la situation est dangereuse pour les habitants du foyer car le gaz est nocif et il y a un risque d’intoxication.

Présence d’air dans le circuit

Il arrive qu’il y ait de l’air dans le circuit de combustible, ce qui provoque la mise en sécurité immédiate de  la chaudière. Cela est dangereux puisqu’un mauvais mélange entre le combustible et l’air crée du monoxyde de carbone.

Mauvaise circulation d’eau dans les tuyaux

En cas de détérioration du circulateur ou de la pompe de circulation, l’eau ne circule pas convenablement dans les tuyaux. Ainsi, la chaudière active le mode « sécurité ».

Recommandations et solution

Vous l’avez compris, de nombreuses raisons expliquent la mise en sécurité d’une chaudière à gaz. En effet, dans certaines situations, la panne n’a rien d’alarmant. Néanmoins, dans certains cas, la situation peut être dangereuse pour votre foyer. Quoi qu’il en soit, il est vivement recommandé de faire appel à un chauffagiste professionnel et ne prendre aucun risque lorsqu’il s’agit de ce type d’appareil.

En cas de mise en sécurité de votre chaudière à gaz, contactez immédiatement un de nos chauffagistes pour identifier la panne et remettre en marche votre chaudière en toute sécurité. Ce dernier effectuera les opérations nécessaires pour résoudre votre problème :

  • Changement de la pompe de circulation.
  • Ajustement de la pression de l’eau.
  • Vérification pour voir s’il s’agit d’une fuite.
  • Ramonage du conduit d’évacuation.
  • Nettoyage ou remplacement des brûleurs ou du gicleur.

En conclusion, pour éviter cette situation, pensez à entretenir régulièrement votre équipement. D’ailleurs, l’entretien de votre chaudière à gaz est indispensable et doit absolument être effectué une fois par an par un professionnel. Enfin, ne tardez pas, au risque de devoir entièrement changer votre équipement et voir le montant de votre facture grimper.

Quel que soit votre panne, n’hésitez pas à demander un devis gratuit en ligne ou à nous contacter au 02 44 84 45 45. Chez HelloDepann, nos artisans chauffagistes interviennent sur tout type de matériel : chaudières, chauffe-eau, radiateurs… Notre équipe met toute son expertise et son savoir-faire à votre service pour un dépannage au juste prix et dans les plus brefs délais !

Le calfeutrage ou l’isolation d’une porte est essentiel afin de réduire votre consommation énergétique et voir une bonne isolation chez vous.

Calfeutrage de la porte : but et techniques

Le calfeutrage ou l’isolation d’une porte est essentiel afin de réduire votre consommation énergétique et avoir une bonne isolation chez vous. En effet, même les infiltrations d’air minimes peuvent avoir des répercussions négatives sur le coût de votre facture de chauffage ainsi que sur votre confort. Ainsi, nous verrons dans cet article les techniques de calfeutrage existantes telles que le joint, le bourrelet ou encore l’isolant.

But du calfeutrage de votre porte

  • Optimisation du confort 

Votre confort intérieur est impacté lorsque l’air passe sous la porte puisque les pièces sont plus fraîches en hiver malgré la mise en marche du chauffage. Aussi, l’efficacité de la climatisation n’est pas à son maximum en été si la porte laisse passer la chaleur. Par conséquent, étanchéifier, calfeutrer et isoler vos ouvertures bloquent les infiltrations d’air et améliorent votre confort intérieur.

  • Économies sur votre facture d’énergie

En cas d’infiltration d’air sous la porte, le fonctionnement d’un appareil de chauffage n’est pas au maximum de sa capacité. De ce fait, une déperdition d’énergie a lieu vous incitant à augmenter le thermostat pour l’obtention de la température voulue. En conséquence,  votre facture d’électricité en prend un coup en augmentant fatalement.

  • Réduction de l’humidité

L’infiltration d’air attire l’humidité qui peut engendrer de la buée sur vos vitres ainsi que des soucis de condensation. D’ailleurs, ce phénomène de condensation a tendance à créer des moisissures, altérer vos menuiseries ainsi que vos murs. Calfeutrer votre porte demeure donc la meilleure issue pour éviter le passage de l’air sous la porte ainsi que les déperditions de chaleur.

Méthodes d’isolation

Pour le calfeutrage du contour de vos fenêtres ou de votre porte d’entrée, il est important d’être rigoureux et expérimenté. Ainsi, voici ci-dessous certaines techniques :

  • Calfeutrage temporaire 

Dans un premier temps, nettoyez le contour de votre porte. Par la suite, grattez délicatement le bois avec un tournevis en retirant les parties abîmées. Appliquez ensuite une pâte à bois afin de colmater le contour de votre porte. Enfin, clouez les bourrelets en PVC ou appliquez les joints à base de mousse autocollante.

  • Technique de calfeutrage professionnel 

Vous vous en doutez, ces astuces ne pourront malheureusement pas remplacer la main d’œuvre d’un professionnel. D’ailleurs, le savoir-faire, les produits et les techniques de calfeutrage sont un réel métier. Par conséquent, un artisan professionnel va tout d’abord procéder au retrait de l’ancien calfeutrage ou du dormant de votre porte. Ensuite, l’intervention consiste à nettoyer les surfaces avec une brosse en comblant les interstices. Pour finir, L’application de scellant de silicone  permettra d’isoler convenablement la porte.

Types de calfeutrage

  • Joints en mousse : accessibles et simples à appliquer. Toutefois, ils doivent être changés chaque année.
  • En caoutchouc ou bourrelets en PVC : prix élevé en raison de leur résistance allant jusqu’à 5 ans. Leur fixation se fait avec des agrafes, des clous ou de la colle au niveau des dormants.
  • Joints métalliques (en laiton, en inox ou en aluminium) : calfeutrage efficace et pose difficile. Les joints se clouent au niveau des dormants.
  • Scellants ou en silicone : solides et souples, ils sont remarquablement efficaces et utilisés par les artisans professionnels.

En conclusion, le calfeutrage d’une porte d’entrée permet une réduction non négligeable de votre consommation énergétique en vous offrant une isolation efficace et en évitant les infiltrations d’air. Enfin, vous bénéficiez d’un meilleur confort avec un effet cocooning garanti.

Pour toute demande d’information ou en cas d’urgence, demandez un devis gratuit chez Hellodepann ou contactez-nous au 02 44 84 45 45. Nos artisans interviennent pour tout type d’intervention : calfeutrage de porte, changement de cylindreporte blindée, blindage de porte… Nos experts sauront vous dépanner en toute urgence ou sur rendez-vous au juste prix. Par ailleurs, nos professionnels sont disponibles 24h/24 et 7J/7 !

Le meuble double vasque est incontournable et se décline en divers coloris et modèles comportant une robinetterie distincte et deux vasques.

Le meuble double vasque : choix, avantages et budget

Le meuble double vasque est incontournable et se décline en divers coloris et modèles, comportant une robinetterie distincte et deux vasques. Actuellement, il est très demandé dans les salles de bains contemporaines. En fait, le temps du lavabo unique est révolu. De nos jours, la double vasque est plus que justifiée, tendance et présente plusieurs avantages. Nous verrons ci-dessous ce qu’il convient de savoir sur la double vasque afin que vous puissiez faire votre choix.

Choix du meuble double vasque

  • Matériaux : les matériaux les plus courants sont le bois exotique et massif, le bambou, le panneau de particules et le verre. Certaines essences de bois peuvent être vernies ou laquées.
  • Rangements : le plan vasque comporte un espace de rangement conséquent : tiroirs, étagères, placards… Plusieurs configurations permettent une optimisation de l’espace se trouvant sous votre lave-mains.
  • Déclinaison des vasques : vous avez le choix entre une vasque encastrable ou à poser, ronde ou rectangulaire,  en céramique, en pierre, en verre, etc.
  • Style : les matériaux et les formes permettent d’adapter le meuble sous vasque à tout type de salle d’eau. Par exemple, un meuble laqué pour une salle de bain classique, en bambou pour une ambiance zen, en bois pour un côté scandinave ou en pierre naturelle pour un style contemporain.

Avantages du meuble double vasque

Le meuble double vasque présente plusieurs avantages :

  • Fonctionnel : il comporte deux lavabos.
  • Gain de temps : possibilité d’accueillir 2 personnes.
  • Plus-value esthétique : touche chic et élégante.
  • Gain d’espace : les sous vasques permettent de ranger les accessoires de toilettes et le linge de bain, ce qui est un grand atout pour les familles nombreuses.
  • Impression d’espace et de profondeur dans la pièce.
  • Modernisation de votre maison (ambiance chic, épurée ou urbaine).

Budget à prévoir

D’innombrables styles et de modèles se trouvent sur le marché afin de satisfaire tous les goûts et besoins. De ce fait, le prix varie selon la forme et la matière de la double vasque. En effet, cette dernière peut être à poser, en résine, en céramique ou encore en pierre. Enfin, pour l’achat et la pose d’une double vasque dans votre espace salle de bain, le prix varie généralement entre 500 et 1500 euros .

Conditions d’installation

Pour l’installation d’un meuble double vasque, votre salle de bain doit disposer au minimum de 120 cm de largeur, notamment si elle est encastrée. Concernant la pose de la double vasque, il est important d’effectuer le bon calcul car la matière peut être lourde.

Bien évidemment, le design de ce type d’installation nécessite un certain budget. Par exemple, la tuyauterie, l’évacuation, la robinetterie, ou encore la main d’œuvre. Concrètement, la salle de bain ne représente pas uniquement une pièce pour votre hygiène corporelle, elle fait également office de lieu de détente.

Ce qu’il faut retenir

En résumé, le meuble double vasque fait partie des immanquables de la salle de bain. Cependant, nous vous recommandons de choisir un matériau durable, de qualité et résistant. Ainsi, si vous avez prévu de sauter le pas en installant un meuble de salle de bain avec double vasque, il est indispensable de faire appel à un professionnel afin d’obtenir un rendu impeccable.

En cas d’urgence, n’hésitez pas à demander un devis gratuit chez HelloDepann’ ou contactez-nous au 02 44 84 45 45. Nos artisans plombiers interviennent sur tout type de matériel et pour diverses installations. Nos experts sauront vous dépanner en toute urgence ou sur rendez-vous au juste prix. Par ailleurs, nos services de plomberie sont disponibles 24h/24 et 7J/7!

L'isolation du sol d'un appartement ou d’une maison permet de réduire la perte de chaleur de 7 à 10 % en isolant le sol de votre habitat.

Isolation du sol : choix de la technique et de l’isolant

L’isolation du sol d’un appartement ou d’une maison permet de réduire la perte de chaleur de 7 à 10 % en isolant. Pour cela, selon le type de construction, différentes techniques sont possibles. On peut citer l’installation de chape flottante, la pose d’isolant ou encore la pose d’un plancher à hourdis. Voici ci-dessous les diverses techniques permettant l’isolation du sol de votre habitation.

Rôle de l’isolation du sol

L’isolation du sol utilise une méthode afin de diminuer les ponts thermiques traversant le sol d’un bâtiment. En effet, il s’agit d’une intervention permettant de réduire jusqu’à 10 % des fuites de chaleur tout en économisant de l’énergie. Aussi, cette isolation permet de vous procurer un bien-être au sein de votre foyer.

D’autre part, 25 à 30 % de la chaleur d’un habitat mal isolé fuit par le toit. Ainsi, le fait d’isoler les combles d’un foyer est la première étape à effectuer si vous désirez économiser de l’énergie.

Technique d’isolation du sol par le dessous

La technique d’isolation du sol par le dessous repose sur la présence ou non d’un espace non chauffé de votre habitat (sous-sol, cave, garage…)  ou d’un vide sanitaire. En effet, le vide sanitaire correspond à un espace vide entre le sol naturel humide et celui de votre habitat. En cas de présence de vide sanitaire non chauffé, nous préconisons de choisir une isolation par le dessous s’effectuant sur l’espace vide.

Vous avez le choix entre différentes techniques :

  • Pose de panneaux rigides et isolants ou des rouleaux s’il s’agit d’un plancher en bois.
  • Installation d’une chape flottante (couche de mortier appliquée sur une couche isolante en polyuréthane, elle-même placée sur un plancher).
  • Création d’un plancher à hourdis (plancher en béton se constituant de poutrelles avec des hourdis isolants).

Technique d’isolation du sol par le dessus

La technique d’isolation par le dessus est recommandée en cas de construction ou si votre habitat est dépourvu de vide sanitaire. Par conséquent, elle nécessite d’accéder à la partie supérieure de la dalle pour retirer le revêtement (plancher, parquet, carrelage…). Voici les différentes méthodes pour effectuer une telle isolation :

  • Application d’une chape thermique isolante.
  • Pose d’une chape flottante.
  • Installation d’isolant en plaque ou en panneaux sous la dalle.
  • Pose de plancher à entrevous ou à hourdis.

Par la suite, lorsque les travaux d’isolation par le dessus sont effectués, l’épaisseur du sol peut augmenter de 8 à 16 centimètres. De ce fait, vous serez certainement amené à raboter vos portes.

Choix de l’isolant pour le sol

Chaque isolant possède ses spécificités et caractéristiques. Votre choix dépendra donc du matériau, de son épaisseur, ou encore sa résistance thermique. En conséquence, les isolants thermiques sont à privilégier en raison de leur faible conductivité empêchant la chaleur intérieure de fuir.

Concrètement, le choix va dépendre de la technique de pose et de votre budget. Vous avez le choix entre des isolants se présentant sous forme de rouleaux, de panneaux rigides ou encore de mousse :

  • Laine de roche.
  • Liège.
  • Laine de verre.
  • Fibre de bois.
  • Laine végétale.
  • Polystyrène extrudé ou expansé.
  • Mousse polyuréthane.
  • Ouate de cellulose.

L’isolation du sol de votre foyer nécessite un savoir-faire, c’est pourquoi il est recommandé de vous renseigner auprès d’un professionnel. Ainsi, les travaux seront effectués comme il se doit et dans les règles de l’art.

Budget à prévoir

Le prix pour des travaux d’isolation au sol varie selon la technique de pose, les matériaux choisis et le type d’isolation (par-dessus ou par-dessous). Généralement, la pose d’isolant par-dessous coûte moins cher que la pose par-dessus. Par ailleurs, pour une maison ancienne en rénovation ou une construction neuve, une isolation par-dessous est moins coûteuse.

Habituellement, le prix de la main d’œuvre se situe entre 10 et 25 euros / m². Au total, il faut compter entre 20 euros et 50 euros par m² pour l’isolation du sol.

Chez HelloDepann, nos professionnels se déplacent dans de nombreuses villes et agglomérations. Disponibles 24h/24 et 7j/7, ils interviennent pour tous types d’interventions : chauffage, plomberie, serrurerie, etc. N’hésitez pas à nous contacter au 02 44 84 45 45 ou demandez un devis gratuit en ligne.

La fosse septique ou fosse pour eaux usées est un système d'assainissement indispensable dans une maison ou habitation individuelle.

Problèmes de fosse septique : quelles en sont les causes ?

Les problèmes de fosse septique sont fréquents. Ce système d’assainissement des eaux usées est indispensable dans une maison individuelle. Le dispositif collecte et traite les sanitaires et eaux usées dans les maisons non desservies par une canalisation publique. Voici ci-dessous les divers types de problèmes auxquels vous pouvez être confrontés.

Fosse septique et odeurs nauséabondes

Les premiers indices indiquant un problème au niveau de votre fosse septique sont les odeurs désagréables pouvant embaumer votre maison. En effet, la cause de ces odeurs est généralement due à un défaut d’étanchéité au niveau du siphon ou à une défaillance du dispositif de ventilation.

Si les odeurs nauséabondes proviennent de la fosse septique, les raisons peuvent être diverses :

  • Dysfonctionnement de la ventilation.
  • Baisse de l’activité microbienne due à une longue période d’inutilisation de l’équipement (l’action microbienne détruit les microbes en évitant leur fermentation et les remontées d’odeur).
  • Engorgement de canalisations.
  • Remplissage de la fosse : cela nécessite une vidange.

Dégradation et usure de la fosse

Au fil du temps et des utilisations, la fosse septique s’use. Cela engendre l’apparition de problèmes au niveau de la fosse, des canalisations ou des regards. Les causes peuvent varier :

  • La corrosion : des marques de corrosion peuvent se voir sur les matériaux bétonnés. Cette détérioration se produit suite à une défaillance du dispositif de ventilation.
  • Des affaissements ou craquelures : des déformations ou des craquelures peuvent apparaitre suite à une inondation ou une charge trop lourde sur la fosse.
  • Une malfaçon : lors des travaux d’installation, un colmatage peut avoir été fait à la va-vite ou négligé.
  • Des causes extérieures : des arbres peuvent prendre racine à côté de la fosse septique, engendrant de nombreux dégâts. De surcroit, un gel ou une inondation peuvent causer des problèmes.
  • Vidange : le propriétaire peut ne pas avoir effectué la remise en eau après une vidange.

Mauvaise évacuation

Parmi les divers problèmes pouvant survenir au niveau de la fosse septique, une mauvaise évacuation peut également causer des dégâts. A ce sujet, le signe incontournable est la lenteur de l’écoulement des eaux domestiques. En parallèle, un refoulement dans les WC, la douche ou les éviers peut survenir. Pour finir, si la terre entourant la fosse septique est trop humide, il est fort probable que cela soit une inondation localisée.

En conclusion, différentes causes peuvent engendrer des problèmes au niveau de la fosse septique. Pour cela, il est préférable de faire appel à un professionnel afin d’effectuer un premier diagnostic. Enfin, un débouchage et une vidange de la fosse septique seront indispensables pour résoudre le problème.

En cas d’urgence, n’hésitez pas à demander un devis gratuit chez HelloDepann’ ou contactez-nous au 02 44 84 45 45. Nos artisans plombiers interviennent pour tout type de problème: fosse septique, toilettes bouchées, canalisations, fuite d’eau… Nos experts sauront vous dépanner en toute urgence ou sur rendez-vous au juste prix. Aussi, nos services de plomberie sont disponibles 24h/24 et 7J/7!

La cartouche thermostatique désigne un matériel qui s’introduit dans un mitigeur de robinet dans la salle de bain.

Cartouche thermostatique : quels sont les signes de défaillance ?

La cartouche thermostatique désigne un matériel qui s’introduit dans un mitigeur de robinet dans la salle de bain. En effet, il a pour rôle de conserver une température régulière de l’eau. De ce fait, son but est de réguler ce débit malgré les variations de l’arrivée d’eau froide et chaude. Cependant, il est essentiel de détecter les potentiels signes de défaillance.

Les signes d’une cartouche thermostatique endommagée

Tout d’abord, le mitigeur d’une douche thermostatique n’est pas en capacité de fonctionner convenablement s’il n’a pas de cartouche thermostatique. Puisque son rôle est primordial, il est donc essentiel de savoir déceler les symptômes d’un matériel endommagé. C’est ensuite que vous pourrez envisager une réparation ou un remplacement.

Cartouche thermostatique et problème de température de l’eau

Si la cartouche thermostatique est endommagée, vous aurez du mal à obtenir la température d’eau recherchée. De ce fait, vous pouvez réaliser un test en mettant en marche votre mitigeur thermostatique de chaque côté afin de contrôler la température. Si cette dernière n’est pas bonne, il est fort probable que la cartouche thermostatique soit défaillante.

Dysfonctionnement au niveau du débit

En général, si le débit d’eau est trop faible, cela indique un problème au niveau de la cartouche. Ainsi, cette situation est problématique puisque vous ne pourrez prendre votre douche ou réaliser vos soins convenablement. Néanmoins, un problème de débit n’est pas forcément dû à la cartouche thermostatique.

Apparition d’une fuite d’eau

Une cartouche thermostatique endommagée peut engendrer une fuite au niveau de votre mitigeur d’eau. Habituellement, cela signifie que la cartouche est complément détériorée. Autrement dit, il est probable que vous ayez constaté le souci de débit trop tard. Une fuite d’eau est le résultat d’une cartouche hors-service.

Conseils pour limiter les problèmes de variations de température et de fuite

Voici ci-dessous les recommandations à suivre pour éviter de faire face à une fuite, un problème de débit ou des problèmes de température :

  • Fixez correctement la cartouche thermostatique en démontant le mitigeur et en vérifiant que la cartouche soit convenablement posée.
  • Entretenez la cartouche thermostatique en la retirant et en la détartrant. Pour ce faire, vous pouvez la plonger dans du vinaigre blanc chaud durant quelques heures.
  • Fournissez-vous auprès des grandes marques telles que Geberit, Axor ou encore Grohe…afin d’être sûr d’avoir une cartouche de qualité résistante.

Par ailleurs, si vous n’êtes pas habile de vos mains ou que vous ignorez comment démonter un mitigeur thermostatique, nous vous recommandons de vous tourner vers un professionnel. Chez HelloDepann, nos artisans plombiers se déplacent dans de nombreuses villes et sont disponibles 24h/24 et 7j/7.

Remplacement de la cartouche thermostatique

Si votre mitigeur n’est toujours pas fonctionnel malgré un entretien, il est nécessaire de faire intervenir un professionnel HelloDepann. En effet, lui seul sera en mesure de diagnostiquer la réelle source du problème. Selon le diagnostic, vous serez en mesure de réaliser les réparations nécessaires.

Enfin, si le spécialiste constate que votre cartouche est hors service, il sera indispensable de la remplacer par un équipement approprié à votre mitigeur.

Chez HelloDepann, nos professionnels se déplacent dans de nombreuses villes et agglomérations. Disponibles 24h/24 et 7j/7, ils interviennent pour tous types de pannes : plomberie, réparation de chaudière, chauffe-eau etc. N’hésitez pas à nous contacter au 02 44 84 45 45 ou demandez un devis gratuit en ligne.

Le dégât des eaux se produit fréquemment dans un logement. C’est un dommage qui peut engendrer de gros dégâts si vous n’agissez pas vite.

Dégât des eaux : les bons reflexes à avoir face à cette situation

Le dégât des eaux se produit fréquemment dans un logement. C’est un dommage qui peut engendrer de gros dégâts si vous n’agissez pas vite. En effet, le sol se recouvre d’eau, de quoi vous faire paniquer et perdre vos moyens ! Voici ci-dessous le comportement et les bons réflexes à avoir pour gérer cette situation au mieux.

Dégât des eaux et coupure de l’eau

Le premier réflexe à adopter est de couper l’eau pour limiter les dégâts en stoppant son alimentation et sa progression. Pour cela, fermez vos robinets d’arrivée d’eau ou celui de l’appareil qui en est la source.

Par ailleurs, vous pouvez également fermer l’arrivée d’eau générale pour couper de façon intégrale la circulation de l’eau dans la totalité de votre foyer. Dans le cas où la fuite proviendrait du logement de vos voisins, avertissez-les en les invitant à faire cette manipulation.

Localisation de la fuite lors d’un dégât des eaux

Lorsque la fuite est maîtrisée, tentez de déterminer sa provenance. Pour cela, détectez les zones touchées car ces dernières peuvent vous fournir des indices : tâches sur les murs, flaque, plafond…

D’autre part, avant tout nettoyage, déplacement de meubles ou mise à l’abris de certains objets, il est important de prendre des photos des dégâts causés. En effet, celles-ci seront indispensables pour votre déclaration de sinistre auprès de l’assurance.

Aération du logement

Une fuite d’eau cause généralement les désagréments suivants :

  • Accumulation d’humidité dans le logement.
  • Atmosphère chargée et désagréable.
  • Odeurs nauséabondes.

Afin d’éviter tout cela, il est recommandé d’aérer votre habitat en aérant les pièces concernées pour éliminer le plus d’humidité possible. Vous pouvez également mettre en marche les radiateurs.

Protection des biens

Mettez à l’abris les accessoires, mobilier, appareils électriques ainsi que tout ce qui a été ou est en contact avec l’eau. Soyez vigilants en ce qui concerne les prises, les appareils électriques et les câbles. Aussi, protégez vos meubles en bois car en se gorgeant d’eau, ils ont tendance à pourrir.

Information de votre assurance

Une fois le sinistre constaté, vous avez une durée de 5 jours pour le déclarer à votre assurance. D’ailleurs, le délai est le même pour toutes les compagnies d’assurance. Vous pouvez ainsi informer votre assurance par téléphone, à l’agence ou par lettre recommandée. Quelques compagnies disposent d’un service sur internet via leur espace abonné.

Par la suite, il convient de vous assurer que votre contrat comporte une clause relative à une indemnisation en cas de dégât des eaux. Enfin, si des logements sont également touchés par le dégât des eaux, il convient de remplir un constat amiable avec les personnes concernées.

Prévention des personnes concernées

Si vous habitez dans un immeuble, il est essentiel d’avertir vos voisins afin de savoir s’ils sont également touchés par la fuite d’eau. En effet, cela est d’autant plus important si le sinistre provient de leur logement !

D’autre part, pensez à avertir votre syndic, car il est fort probable que la fuite émane des parties communes ou qu’elle les endommage. Enfin, prévenez votre propriétaire si vous êtes locataire.

En résumé, que la fuite provienne de votre logement ou non, il est indispensable de réagir vite pour limiter les dégâts. Soyez réactif auprès de votre syndic, de votre voisinage, de votre propriétaire et surtout auprès de l’assurance. Il est primordial de prévenir votre assureur dans les 5 jours. Enfin, n’hésitez pas à faire appel à un plombier professionnel si la fuite n’est pas identifiable ou si elle est trop importante.

En cas d’urgence, demandez un devis gratuit ou contactez un de nos artisans plombiers au 02 44 84 45 45. Chez Hellodepann, notre équipe met toute son expertise et son savoir-faire à votre service en matière de plomberie. Nos experts sauront vous dépanner en toute urgence ou sur rendez-vous au juste prix. Nous sommes disponibles 24h/24 et 7J/7!

La rénovation de salle de bain suppose plusieurs changements en repensant l’aménagement et en prenant en considération différents aspects.

Rénovation de la salle de bain : que faut-il prendre en compte ?

La rénovation de la salle de bain suppose plusieurs changements en repensant l’aménagement et en prenant en considération différents aspects. En effet, cet aménagement comprend la rénovation des aspects tels que la peinture de votre mur, le revêtement de sol etc. Aussi, il est essentiel de vous poser les bonnes questions en suivant les étapes ci-dessous.

Aménagement de la salle de bain

L’optimisation de l’aménagement de votre salle bain est essentiel, notamment si cette dernière est petite. Pour cela, prenez en compte la zone de passage de chaque appareil et de la pièce.

En effet, ce sont les contraintes essentielles de l’agencement de votre salle de bain. Il vous faut également prendre en compte le nombre de salle de bains dans la maison ainsi que le nombre de passage.

D’autre part, si vous possédez une grande salle de bain, pensez à la séparation des surfaces d’activité pour vous permettre d’obtenir une bonne circulation dans la pièce.

Organisation des différents travaux de la salle de bain

La rénovation d’une salle de bain nécessite beaucoup de temps. Par conséquent, organisez votre agenda et anticipez votre budget pour ne pas avoir de surprise.

Pour ne pas être dépassés par les événements, suivez les conseils ci-dessous :

  • Choisissez un artisan professionnel pour vos travaux.
  • Pensez au type de décoration ainsi qu’aux matériaux que vous désirez.
  • Définissez une date et un délai pour la fin des travaux.
  • Négociez le coût des matériaux et des équipements à installer.

Définition d’un budget

Il est vrai que rénover votre salle de bain peut avoir un coût relativement conséquent. En effet, le prix varie selon la surface de votre pièce, du type de matériaux ainsi que de l’installation des équipements. Le coût dépend également de la difficulté des travaux liés à la plomberie. Enfin, n’omettez pas d’incorporer dans votre budget les éventuels honoraires d’un designer d’intérieur, d’un plombier et d’un architecte.

Choix du revêtement du sol

Le revêtement du sol de votre salle de bain est important car il se doit d’être résistant à l’humidité ainsi qu’aux détergents utilisés pour le nettoyage. Ainsi, vous avez la possibilité de choisir des matériaux tels que le parquet stratifié, le carrelage antidérapant, le vinyle ou encore la mosaïque.

Choix du revêtement mural 

Le choix du revêtement mural n’est pas aussi simple que vous le pensez. En effet, si votre salle de bain n’est pas équipée de fenêtre ou que la VMC n’est pas suffisante, il est préférable de pencher pour un carrelage qui soit poreux. Ainsi, il vous évitera les traces de moisissure ou d’humidité tant redoutées.

En revanche, si votre salle de bain dispose d’une fenêtre ou que la VMC est suffisante, vous pouvez choisir une peinture murale. Attention toutefois à bien choisir une peinture qui adhère à l’humidité.

Choix de l’éclairage 

Il est tout aussi appréciable de choisir un éclairage qui maximisera au mieux votre bien-être et confort. Par conséquent, arrangez-vous pour que l’éclairage soit adapté aux zones utilisées et en fonction de l’ambiance désirée.

  • Positionnez des spots au-dessus de votre douche ou baignoire.
  • Installez des spots au-dessus de votre lavabo ou miroir.
  • Posez des spots muraux.
  • Installez un spot global afin de bien éclairer la pièce.

Pose de meubles et d’équipements

Les équipements sanitaires (lavabo, douche, WC…) et les meubles doivent être installés selon le nombre et les habitudes des personnes qui utilisent la salle de bain.

D’autre part, si vous disposez d’une grande surface, prévoyez d’installer des rangements pour les produits d’hygiène, de beauté ainsi que pour les accessoires de bain.

En résumé, une rénovation de salle de bain implique de prendre en considération différents aspects et nécessite beaucoup de temps, notamment lorsqu’il s’agit de radicalement modifier les évacuations d’eau et les arrivées. Pour cette raison, il est indispensable de faire appel à un expert qui saura vous conseiller.

En cas d’urgence ou pour toute demande d’information, n’hésitez pas à demander un devis gratuit ou à nous contacter au 02 44 84 45 45. Chez Hellodepann, nos artisans interviennent pour tous types d’interventions : rénovation de salle de salle de bain, installations diverses, baignoires, douches, WC, ballon d’eau chaude… Nos experts sauront vous dépanner en toute urgence ou sur rendez-vous au juste prix. Par ailleurs, nos services de plomberie sont disponibles 24h/24 et 7J/7 !

La pompe à chaleur est aujourd’hui présente dans de nombreux ménages. En effet, cet équipement écologique permet de faire des économies.

Pompe à chaleur : comment la choisir parmi les différents modèles ?

La pompe à chaleur est aujourd’hui présente dans de nombreux ménages. En effet, cet équipement écologique permet de faire des économies. Par ailleurs, il s’agit dun appareil chauffant qui fonctionne à l’énergie renouvelable. Il recycle l’énergie naturelle présente dans l’environnement à l’extérieur. Toutefois, différents modèles de pompe à chaleur utilisent l’air, l’énergie solaire, l’énergie du sol ou même l’eau. Il convient de bien vous renseigner avant de faire votre choix.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

L’équipement se sert de l’énergie de l’extérieur (sol, eau de nappe phréatique, air environnant,) en la réinjectant dans le système de chauffage. En effet, cela crée de l’eau chaude. Par ailleurs, une pompe à chaleur se compose d’un condensateur, d’un générateur à compresseur et d’un évaporateur. Cet équipement remplace la chaudière à fioul et au gaz.

La pompe à chaleur fonctionne en suivant différentes étapes :

  • Recueil des calories de l’environnement extérieur de votre habitat par le fluide frigorifique.
  • Passage de l’état liquide à l’état d’ébullition pour atteindre le point d’évaporation à -5°C.
  • Aspiration et chauffage de la vapeur par le compresseur qui l’envoie vers le condenseur à haute pression.
  • Transmission des calories par le liquide réfrigérant au condenseur.
  • Restitution des calories et de la chaleur au sein de votre logement via le condenseur.

Modèles de pompes à chaleur

  • Pompe à chaleur Air-Air ou aérothermique : L’installation prend l’énergie de l’air intérieur ou extérieur pour le chauffer et le rediriger directement dans votre habitat. Toutefois, il ne chauffe pas l’eau sanitaire et n’est pas productif en cas de températures basses.
  • Pompe à chaleur Air-Eau : Elle pompe l’énergie se trouvant dans l’air pour chauffer l’eau chaude sanitaire et l’eau du circuit de chauffage. En effet, cet équipement est performant dans des zones de températures douces.
  • Pompe à chaleur Eau-Eau : Elle puise l’eau souterraine et l’envoie vers l’évaporateur de la pompe à chaleur. Puis elle libère sa température vers l’installation de chauffage. Le prélèvement de l’eau se fait via une pompe d’aspiration. Enfin, l’installation offre un bon rendement puisque la géothermie stabilise l’eau souterraine.
  • Pompe à chaleur Sol-Eau : elle se sert de la géothermie. Tout d’abord, la température du noyau terrestre maintient la température du sol stable. Ensuite, cette installation marche via à un réseau de tuyaux qui sont remplis d’antigel et d’eau. Ils s’installent de façon horizontale ou verticale. Enfin, la circulation du fluide se fait dans les tuyaux pour arriver à l’évaporateur faisant ainsi fonctionner la pompe à chaleur.

Avantages des pompes à chaleur

  • Utilisation des énergies renouvelables gratuitement pour créer une source de chaleur.
  • Simples à utiliser et à installer.
  • Possibilité de bénéficier d’aides de l’état tels que le crédit d’impôt à la transition énergétique.
  • Installations pouvant être utilisées dans de petits espaces.
  • Economies sur les factures.

Inconvénients des pompes à chaleur

  • Nécessité d’un grand jardin pour les modèles Eau-Eau ou Sol-Eau.
  • Nécessité d’effectuer des démarches administratives entrainant des dépenses s’il faut forer.
  • Modèles peu coûteux souvent bruyants.

Coût d’une pompe à chaleur

  • Air/Air : comptez entre 5000 et 8000 euros.
  • Air/Eau : le prix varie entre 6500 et 12 000 euros.
  • Eau/Eau : le montant varie entre 6000 et 11 500 euros.
  • Sol/Eau : prévoyez 8000 à 12 000 euros.

En conclusion, la pompe à chaleur est un appareil chauffant écologique permettant d’effectuer des économies et fonctionnant à l’énergie renouvelable. Par ailleurs, il s’agit d’un investissement pouvant être remboursé en partie par les aides de l’État.

Quel que soit le type de pompe à chaleur que vous souhaitez installer, n’hésitez pas à demander un devis gratuit en ligne ou à nous contacter au 02 44 84 45 45. Chez HelloDepann, nos artisans chauffagistes interviennent sur tout type de matériel : chauffe-eaux, radiateurs, chaudières et pompes à chaleur. Notre équipe met tout son savoir-faire et toute son expertise à votre service afin d’effectuer un dépannage au juste prix et dans les plus brefs délais ! HelloDepann garantit un dépannage de qualité et un travail dans les meilleures conditions.

Certains déchets ne doivent être jetés dans vos toilettes sous aucun prétexte au risque de les boucher et de les rendre inutilisables.

Ce que vous ne devez jamais jeter dans vos toilettes !

Certains déchets ne doivent être jetés dans vos toilettes sous aucun prétexte au risque de les boucher et de les rendre inutilisables. En effet, cela est simple de vous débarrasser de certains éléments ou produits dans vos toilettes en appuyant sur votre chasse d’eau ! Cependant, ce comportement peut engendrer de graves conséquences sur vos canalisations ainsi que sur l’environnement.

Déchets à bannir de vos toilettes

Protections hygiéniques, liquides dangereux ou encore lingettes, la liste de ce qui se jette dans vos toilettes est longue. En effet, tous ces éléments devraient plutôt être dans une poubelle.

D’autre part, cette attitude peut conduire à des conséquences non négligeables. Par exemple, des canalisations engorgées, la pollution ou encore un traitement compliqué dans les stations d’épurations. Par conséquent, il convient d’éviter de balancer certains produits ou choses dans vos WC.

Déchets et lingettes

Les lingettes s’éliminent en masse dans les toilettes, représentant ainsi un fléau pour les stations de traitements des eaux usées ainsi que pour les réseaux d’assainissement. En effet, elles obstruent les grilles de filtration.

D’autre part, ce phénomène s’est accéléré depuis le début de la pandémie de Covid-19, nécessitant un nettoyage régulier des surfaces avec des lingettes désinfectantes. Malgré le fait qu’elles soient biodégradables, elles nécessitent plus de 3 mois pour se dégrader.

Protections périodiques

La plupart du temps, les produits d’hygiène féminine se retrouvent dans les toilettes, notamment quand il n’y a pas de poubelle à proximité. Pourtant, ce geste engendre de sévères impacts, surtout au niveau des pompes d’épuration et des canalisations.

En effet, les protections et leur emballage ne se dissolvent pas dans l’eau. De plus, ce type de fibres de coton contient des dioxines et des pesticides qui sont toxiques vis-à-vis de l’environnement.

Rouleaux de papier toilette

Les rouleaux de papier toilette de toutes sortes (biodégradables ou pas) ne doivent absolument pas finir dans vos toilettes. Malgré le fait qu’ils puissent se dissoudre, ils peuvent néanmoins provoquer des ralentissements dans vos canalisations. En effet, ils ne se dissolvent jamais entièrement et peuvent boucher vos toilettes. Par conséquent, nous vous conseillons de mettre vos rouleaux dans une poubelle plutôt que dans vos WC !

Graisse de cuisson

Malgré le fait que cette substance soit liquide, il n’est pas pour autant autorisé de vous en débarrasser dans vos toilettes ou dans votre évier de cuisine. En effet, la graisse ne peut se mélanger dans l’eau et se solidifie en formant des bouchons pouvant bloquer vos tuyaux.

Litière pour chat

La litière de votre chat ne doit absolument pas finir dans vos toilettes, au risque de complétement gonfler dans vos canalisations. De plus, la matière est fortement absorbante continuant ainsi d’éponger les divers liquides. Par conséquent, nous vous recommandons de la jeter à la poubelle ou de la composter si cela est possible.

En conclusion, souvenez-vous que vos toilettes ne font pas office de poubelle. Elles n’ont pas de vocation à accueillir du coton, du carton, des déchets d’animaux ou du plastique. Pour le bon fonctionnement du réseau de canalisation et pour l’environnement, il est essentiel de vous servir de vos WC uniquement pour leur fonction.

En cas d’urgence, n’hésitez pas à demander un devis gratuit chez HelloDepann’ ou contactez-nous au 02 44 84 45 45. Nos artisans plombiers interviennent sur tout type de matériel : toilettes bouchées, canalisations bouchées, fuite d’eau… Nos experts sauront vous dépanner en toute urgence ou sur rendez-vous au juste prix. Par ailleurs, nos services de plomberie sont disponibles 24h/24 et 7J/7!